Usine Albany de Saint-Junien : un patron escroc et licencieur

Communiqué
27/02/2012

Pour une usine prétendument sauvée par le gouvernement, dix autres ferment. Dernier cas en date : jeudi dernier, les 133 salariés d'Albany de Saint-Junien (Haute-Vienne) ont appris la fermeture de leur usine de tissage ; la direction d'Albany France a fait cadenasser les machines et a demandé à la direction locale de prendre la fuite !

Albany n'est pas une PME en difficulté : cette multinationale, qui compte 18 usines et 4300 salariés dans 11 pays, gagne de l'argent, mais en voudrait plus. L'usine de Saint-Junien a largement bénéficié des fonds publics : en 2004, la communauté de communes avait racheté ses anciens locaux, cédé un nouveau terrain pour un euro symbolique et investi 1,5 million d'euros pour réaliser les aménagements de voirie. Comme quoi, mieux vaut garder l'argent public pour les services publics.

Je suis entièrement solidaire des travailleurs de Saint-Junien qui occupent l'usine. Il faut prendre sur bénéfices de cette multinationale pour assurer un emploi et un salaire à tous. Et il faut interdire les licenciements !

Nathalie ARTHAUD