PSA : les fabricants de chômage

Communiqué
15/12/2011

1 900 suppressions de travailleurs en CDI en 2012, auxquelles s'ajoutent 3100 prestataires et intérimaires, soit un total de 5 000 emplois supprimés. Voici ce que prévoit la direction de PSA, comme l'a révélé ce matin la presse. Le plan de guerre du PDG Varin contre les travailleurs - qui prévoit la fermeture de trois usines après l'élection présidentielle - continue de se dérouler.

De l'argent, le groupe en a plein ses caisses : PSA a fait 1,1 milliard d'euros de profits l'an dernier et une marge opérationnelle de 1,15 milliard d'euros au premier semestre 2011. Il a 11 milliards de liquidités en caisse. Mais pour les actionnaires, il n'y en a jamais assez !

PSA prétend avoir des problèmes d'argent ? Si les véritables comptes de l'entreprise étaient rendus publics, ce mensonge éclaterait au grand jour. Il est vital pour les travailleurs, qui n'ont d'autres moyens de vivre que leur salaire et leur emploi, de lever le secret sur les comptes des entreprises et d'interdire les licenciements !

Nathalie Arthaud