Mumia Abu-Jamal ne sera pas exécuté

Communiqué
08/12/2011

L'ancien militant américain des Black Panthers, Mumia Abu-Jamal, croupit dans le « couloir de la mort » d'une prison de Pennsylvanie depuis trente ans. Accusé du meurtre d'un policier - qu'il a toujours nié -, jugé au cours d'un procès manifestement bâclé et condamné à mort par un jury blanc, il s'est inlassablement battu pour faire annuler sa condamnation. Hier, il a appris que le procureur renonçait à demander son exécution.

Je suis profondément soulagée de savoir que Mumia ne sera pas assassiné par la justice américaine, et je partage la joie des militants qui se battent pour lui depuis trente ans. Mais Mumia Abu-Jamal ne reverra jamais la liberté : l'annulation de sa peine de mort implique qu'il finira sa vie en prison sans possibilité de libération.

Laisser mourir un homme en prison parce qu'il est noir et militant donne la mesure de la justice d'un Etat qui se prétend démocratique.

Nathalie ARTHAUD