Le 17 octobre, nous n'oublions pas

Communiqué
10/10/2009

Le 17 octobre 1961, pendant la guerre menée par l'État français contre le peuple algérien alors en lutte pour son indépendance, des dizaines de milliers d'Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu imposé par le préfet de police de Paris d'alors, Maurice Papon. Des dizaines de manifestants furent massacrés et certains jetés à la Seine ce jour-là et les jours qui suivirent, des milliers d'algériens furent arrêtés, torturés ou encore refoulés en Algérie.

Quarante-huit ans après, l'État français n'a toujours pas reconnu officiellement sa responsabilité dans ce crime d'État que constitue la répression des 17 et 18 octobre 1961. Chaque année des associations, des syndicats, des partis de gauche et d'extrême gauche appellent à un rassemblement pour exiger la reconnaissance officielle de la vérité sur ces évènements.

Comme chaque année Lutte Ouvrière se joint à cet appel à se rassembler, samedi 17 octobre, à 17 heures, à Paris, Place Saint-Michel.

Arlette LAGUILLER