La xénophobie façon Claude Guéant

Communiqué
17/01/2012

Je m'élève contre les propos scandaleux du ministre de l'Intérieur Claude Guéant, que l'on devrait plutôt appeler « ministre de la chasse aux voix du Front National ». Commentant, ce matin, l'évolution des chiffres de la délinquance, Guéant a expliqué la hausse des cambriolages en mettant en cause « des gens venus d'Europe de l'est et d'Europe centrale ». En désignant ouvertement les immigrés comme responsables des cambriolages, Guéant se met au niveau des discussions de comptoir sur « les étrangers qui viennent voler le pain des Français ». C'est lamentable.

Quant aux capitalistes et aux banquiers « bien français », ils n'ont pas besoin de prendre dans les caisses de l'État, puisque celui-ci leur offre généreusement des milliards. Ce qui ne les empêche pas de jeter à la rue des dizaines de milliers de travailleurs, de ruiner des régions entières. Ce sont, en un mot, des délinquants infiniment plus nuisibles que le pire des cambrioleurs ; mais ni Guéant ni Sarkozy ni personne de leur clique n'a quoi que ce soit à redire contre eux.

Nathalie ARTHAUD