Augmentation des mutuelles : la guerre aux pauvres continue

Communiqué
14/10/2011

Le couperet est tombé : les tarifs des complémentaires santé vont augmenter de près de 5% l'an prochain. Un nombre croissant de malades, dans les classes populaires, va donc se voir privé de la possibilité de se soigner correctement. Quatre millions de personnes, dans ce pays, sont aujourd'hui sans couverture complémentaire. Combien le seront demain, après l'application de cette nouvelle augmentation ?

En matière de santé, le gouvernement pratique la politique de la double peine pour les plus pauvres : d'abord, il dérembourse des centaines de médicaments, ce qui alourdit automatiquement la facture santé. Ensuite, il augmente les taxes sur les mutuelles. Moins de remboursement par la Sécurité sociale, et moins de possibilité de remboursement par les complémentaires !

Pendant ce temps, les grandes sociétés d'assurance, qui représentent un quart du marché des complémentaires, vont se remplir un peu plus les poches, au détriment des malades.

Les capitalistes de l'assurance, comme Axa, ou de l'industrie du médicament, comme Sanofi, font des milliards de bénéfices. C'est là qu'il faut prendre l'argent, et non dans les poches des classes populaires !

Nathalie ARTHAUD