imprimante
Avertissement

Durant la campagne des élections présidentielles de 2012, j'ai représenté les idées de Lutte Ouvrière. J'ai tenu ce blog pour permettre à ceux qui étaient curieux de ma candidature de mieux connaitre les idées que je défendais. Les élections nous ont permis de nous exprimer et je me suis fait un peu connaître. Bien des gens ont pu se rendre compte que les idées qu'Arlette Laguiller avait défendues à l'occasion de nombreuses élections dans le passé étaient toujours bien vivantes.

Comme je n'ai cessé de le dire pendant ma campagne, quel que soit le gouvernement sorti des urnes, c'est par les luttes sociales et par les grèves que nous, travailleurs, pouvons imposer nos exigences. Seul un mouvement d'ensemble englobant la grande majorité du monde du travail nous permettra d'améliorer notre sort. Alors, mes camarades de Lutte Ouvrière et moi, nous continuons évidemment à défendre nos idées partout où nous vivons et militons : dans les entreprises et dans les quartiers populaires.

Pour suivre toute cette actualité, nos actions, nos prises de positions, lire notre presse ou prendre contact, je vous propose désormais de visiter le site de Lutte Ouvrière.

Nathalie Arthaud

Le dernier billet

  • La campagne législative à Pantin et Aubervilliers : un bon accueil

    15
    mai
    C’est avec plaisir que je renoue avec les discussions de rue. Il faut dire que l’accueil est très chaleureux. Entre ceux qui tiennent à me saluer et me féliciter pour la campagne menée, et les curieux qui sont surpris de me voir leur tendre un tract, les discussions ne manquent pas. L’élection de Hollande est manifestement un soulagement pour beaucoup, et en particulier pour les travailleurs immigrés, qui se sont sentis insultés en permanence pendant la campagne électorale. Ce n’est pas l’enthousiasme, mais un sentiment général de satisfaction. Mais ce n’est pas la joie de s’être débarrassé de Sarkozy qui remplira le frigo et aidera à payer les factures, à trouver un emploi ou un logement ! Alors, Hollande élu, il faut que les travailleurs se manifestent. Il faut que les travailleurs fassent entendre leurs exigences, qu’ils mettent en avant leurs revendications et qu’ils montrent qu’ils ne sont pas prêts à se laisser faire, même sous un gouvernement dit "de gauche". Car il est certain que le patronat prépare des mauvais coups. Les plans de licenciements sont annoncés dans la grande distribution, dans la banque et chez Areva. L’usine Peugeot d’Aulnay-sous-Bois est, par exemple, toujours promise à la (...)


Les autres billets récents

  • Et maintenant, les élections législatives

    10
    mai

    Après avoir repris le travail et mon rythme de vie habituel, me voilà lancée, avec tous mes camarades, dans une nouvelle campagne : celle des législatives. Dans chaque circonscription de métropole, il y aura un ou une camarade de Lutte Ouvrière qui continuera de populariser le programme de lutte pour les travailleurs que j’ai défendu pendant la présidentielle : l’interdiction des licenciements, la répartition du travail entre tous sans diminution de salaire, l’indexation des salaires et des retraites (...)

  • Hollande élu, les travailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes

    7
    mai

    Au lendemain de l’élection de Hollande, je constate qu’au-delà du sentiment de satisfaction générale de s’être débarrassé de Sarkozy, il n’y a guère d’enthousiasme ni beaucoup d’illusions. Il faut dire que, dans cette campagne, Hollande n’a guère cherché à faire rêver, c’est le moins que l’on puisse dire... Et surtout, il ne s’est engagé à rien vis-à-vis des travailleurs. Pendant la campagne, Hollande, a été interpellé sur les plans de licenciement qui risquent de tomber après les élections. Il a répondu « je ne (...)

  • « Y a-t-il trop d’étrangers en France ? »

    27
    avril

    On ne peut qu’être écœuré par Sarkozy qui reprend à son compte tous les mensonges de Le Pen sur l’immigration, qui hurle à l’idée de donner le droit de vote aux étrangers et de régulariser les sans-papiers. C’est un déni de droits révoltant. Une façon aussi de creuser un fossé artificiel entre les travailleurs, qui travaillent et vivent ensemble. Et je n’aurai de cesse de le dénoncer. Mais la question « y a-t-il trop d’étrangers en France ? » a été posée à François Hollande à de multiples reprises. Jamais il (...)

  • Ma réaction aux résultats du premier tour de l’élection présidentielle

    23
    avril

    On m’a beaucoup fait dire, à tort, que les élections ne servaient à rien. Ce que j’ai toujours rectifié, en expliquant que les élections ne pouvaient pas servir à changer la vie des travailleurs, mais qu’elles servaient à s’exprimer. Autant dire que nous ne sommes pas indifférents aux résultats, qui mesurent en partie ce que pensent les travailleurs. Le plus inquiétant, dans les résultats, est le pourcentage de voix obtenues par Marine Le Pen. Il atteste du renforcement de l’extrême droite dans (...)

  • Fin du temps de parole dans les médias

    20
    avril

    Je viens donc d’épuiser mon temps « d’égalité de parole » de la campagne officielle par une interview sur Europe 1. J’ai bien conscience que c’est pour moi la « der des ders » et que je ne serai pas invitée de sitôt, en tout cas pour faire de la politique. La conception du pluralisme, pour les grands médias, c’est, sous la contrainte du CSA, au mieux quelques semaines tous les cinq ans ! Depuis plusieurs jours déjà, j’ai dû répondre à toute une série de questions dans le genre : « Et qu’allez-vous faire (...)

(0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...)

SPIP | | Auteur | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0